Mais concrètement, ça sert à quoi ?

De la formalisation des concepts à la visualisation d'un processus La conceptualisation et la visualisation d'un environnement, d'un procédé technique, d'un ensemble de tâches, peuvent s'apparenter à une formule chimique, un arbre généalogique, une suite logique d'ADN, un circuit neuronal ! Une réponse à des besoins variés L’atténuation de points de friction La nécessité de déléguer des tâches : avoir un fond sur lequel se reposer pour une meilleure autonomie des "apprenants" gérer le turnover L'identification des parcours et la création de passerelles pour faciliter les échanges L’encadrement de la transmission des bonnes pratiques (charte de qualité) La gestion du contenu, la structuration

La terminologie, c'est quoi au juste ?

Mon cher professeur à l’université, John Humbley, précise ainsi les différents sens du mot “terminologie” : 1) Un ensemble de termes ou un produit Ce sont les dictionnaires, les lexiques, les glossaires, en somme, tous les répertoires ou recueils de termes, quelle que soit leur forme, y compris, les bases de données sur support électronique. C’est en quelque sorte la matière de la terminologie, LE QUOI. 2) Une pratique ou une activité On devrait parler dans ce cas plus correctement de terminographie. C’est le travail du terminologue (ou plutôt du terminographe), qui consiste à résoudre des problèmes liés aux termes ou bien à élaborer les répertoires terminologiques (la terminologie dans le

Manifeste Pro-Termino

La terminologie, et les applications directes qui en découlent, me semblent particulièrement pertinentes aujourd'hui, alors que tout va très vite et que l'information coule à flot. Alors non, ce n'est pas réservé aux universitaires, que pour les "grosses boîtes", une perte de temps mais au contraire, un temps de réflexion qui permet de définir rapidement des actions concrètes et pragmatiques, dans le respect des parties prenantes. Et oui, c'est adapté aux structures nouvelles et à l'innovation, aux délais raccourcis, à la nécessité de former à la vitesse de la lumière (ou plus vite que son ombre, au choix), de responsabiliser et de donner du sens au travail de chacun.

A propos... Le Propos

En ce début de printemps, c'est Nathalie qui tient Le Propos ! Elle nous raconte son parcours et évoque avec passion langage et transmission, ses domaines de prédilection. Le langage et moi, c'était plutôt mal parti. Mes parents avaient repoussé mon entrée en maternelle craignant que les "autres" ne me comprennent pas. J'étais propre, ma capacité d'expression beaucoup moins. Je faisais alors usage d'une panoplie de mots qui n'appartenaient qu'à moi et revêtaient des formes diverses : sonorité éloignée - patanon pour champignon, bitron pour micro... (j'affectionnais particulièrement le son "on"), contractions de locutions nominales - boudeille pour boucle d'oreille, modification de début de m

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • LinkedIn Social Icône

Communication éditoriale

Une réponse exigeante et créative à tous vos projets.

17, rue Fabre d'Eglantine
75012, Paris, France

cetchepare@62avenue.com

© 2017 par 62avenue

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • LinkedIn Social Icône